Méthode

Formation des Groupes

Avec des niveaux différents, comme indiqué par les tests électroniques sur la compréhension, les participants sont séparés en groupes, décrits ci-dessous:

1. Pour les débutants, la séance engage les participants à des communications simples en solo. Pour le matériel utilisé avant la séance, the plus important est d’avoir une grande police de caractère et des images de couleurs en abondance. La plupart de ces sources sont des livres pour enfants, faciles à partager

2. Pour le niveau des moyens, la séance comprend des outils pour l’usage de la spontanéité, comme raconter une histoire ou parler d’un voyage à l’ étranger. Par exemple, un cuisinier pourra avoir un livre de recettes comme son outil. La partie avec le matériel préparé entre les séances précède cette transition sur des sujets individuels. Les autres membres du groupe écoutent les présentations et partagent leurs impressions avec l’interlocuteur et les autres

3. Pour le niveau avancé, la séance fait encore plus usage de la spontanéité. Par exemple, au lieu d’avoir préparé un script en détail (à être lu mot à mot), les participants peuvent au fur et à mesure se servir de notes écrites en abrégé. D’autres formats peuvent être une discussion sur les actualités récentes, chacun partageant ce qu’il en a retenu

Materiel de Lecture Pour Pratique Orale Textes

Ceux-ci sont les outils principaux de la lecture

Considération des textes

1. Longueur

2. Complexité

3. Illustrations

4. Sujet

5. Familier

6. Ésotérique

Types de textes

1. Média

2. Livre

3. Article de magazine

4. Article de journal

5. Bande dessinée

Genres

1. Nouvelles

2. Histoire et politique

3. Science

4. Aventure and fantaisie

5. Fables

6. Poésie

7. Musique and danse

8. Littérature pour enfants

Principes du Synopsis

1. Ouverture de la présentation-voir PRATIQUE

2. La présentation elle même

3. Après avoir lu le matériel et/ou regardé les éléments visuels, telles illustrations de la couverture ou illustrations de page, Examinez les grandes lignes ou les directions à explorer. Ceci est une question d’ interprétation

4. Préparez et Résumez les grandes lignes avec quelques phrases ou expressions. En fonction du degré avec lequel le présentateur connaît déjà le sujet, ajoutez des données pertinentes

5. Après avoir fait la première présentation devant le groupe, modifiez le matériel en prenant compte des commentaires. Un débutant aura une présentation plus courte et plus proche du contenu de la source; les autres ont tendance a avoir des présentations plus longues, qui extrapolent à partir du contenu d’origine

6. Fin de la présentation voir-PRATIQUE

Priorités pour la Formation

1. Permettre la participation de tous les niveaux par les moyens appropriés à leurs ensembles de compétences. Distribuer les niveaux dans un environnement d’accompagnement et varier la vitesse si nécessaire

2. Choisir des textes assez difficiles pour les participants intermédiaires ou avancés. Assurer la motivation parmi eux via un groupe avancé distinct (en fonction des nombres de ces participants respectifs)

3. Offrir des conseils sur la phonétique, l’orthographe, et la grammaire, surtout quand de telles informations sont essentielles pour la compréhension

4. Utiliser les mêmes outils visuels d’apprentissage pour tous les participants. Respecter les points de vue de tous et éviter une comparaison entre les réponses ou les réactions. Encourager une recherche plus approfondie sur un sujet approché et partager à une autre séance

5. Aider les débutants et les moyens à développer leurs compétences en les encourageant avec des textes ou des outils plus exigeants, appropriés pour leurs niveaux de compétence

Adaptation de la Méthode au mode ZOOM

L’usage de l’application ZOOM, conçue principalement pour tenir des réunions à distance, devint nécessaire durant la période intense du confinement (COVID 19). Les priorités pour la formation des participants ne changent pas avec ce mode de communication. Mais les étapes suivies et les outils pédagogiques choisis se modifient.

Cadre : Au lieu d’être rassemblés dans la même salle et de parler d’un livre ou d’un article de journaux, que l’on tient en main, on se retrouve sur l’écran de son ordinateur, chacun à peine visible dans son petit cadre. Il y a donc des limites aux possibilités d’échanges avec le danger que chacun tienne un monologue (surtout parmi les débutants). Malgré ce handicap, une fois un petit groupe établi avec des membres vus régulièrement, une plus grande aisance est fiable.

Médium : Au lieu d’avoir des textes et des images (copies) distribués dans la salle commune, ces outils sont partagés avec la fonction Share. Assez efficace est de présenter l’un à côté de l’autre le narratif en français et celui en anglais. De la même manière, c’est relativement plus facile pour tous de regarder les éléments visuels au même moment au lieu de circuler une copie dans la salle. On perd un peu de la qualité de certaines images sans le cadrage d’origine ou la fidélité des couleurs.

Synopsis : En faisant la transition au Zoom, comme la seule méthode de communication, certaines parties du Synopsis ont été raffinées. Ceci s’applique surtout aux niveaux moyens et avancés. Les grandes lignes du matériel continuent à en faire partie ; des questions initiales ont été rajoutées pour dire ce que l’on pensait à priori sur le contenu du matériel (avant de l’avoir lu ou regardé). En commun parmi les trois niveaux, est une liste de mots difficiles à comprendre, accompagnée par le ou les sens trouvés. Chaque participant au niveau avancé fournit aussi trois images en rapport avec le thème du matériel. Tous ces éléments sont faciles à illustrer sur un écran et aident les autres participants à mieux suivre la présentation. Ces éléments sont plus difficiles à appliquer avec les débutants.